23. sept., 2017

PÉTALES SUR L'EAU

Des nuées avançaient dans le ciel
Telle une harde de centaures
Lorsque je vis,
Pour la première fois,
Le ballet crépusculaire et aérien
D’un million d’étourneaux.

Dans l’étang de Danaé,
Était-ce notre reflet?
Étions-nous aussi mourants
Que ces bleuets entre lesquels
L’orvet se faufila?

Des nuées avançaient dans le ciel
Telle une harde de centaures.
Tes murmures souillaient
L’azur et mon sein
Ne pardonna pas à ta bouche
De l’avoir criblé de baisers!

Poème © Sélène Wolfgang

Extrait de "Séraphine"