25. sept., 2017

LA VALLÉE AUX LOUPS

«Ce petit morceau de bois
Est Syrinx, il joue pour vous
Les mélodies du passé!»

Me dit le faune
Pendant que le long vibrato
De la brise faisait danser
L’astre de messidor
Dans les cieux qui prenaient
Peu à peu l’aspect de la moire.

Sous la caresse liliale,
Jouissait la terre.
Le minnesang de l’eau
Endormait les lionnes de Cascine
Accroupies au pied de l’arbre
Où demeurait la dryade
Dont la chaste nudité
De serpent troubla
Le dieu de l’Erèbe.

«Je suis la fille du merisier
Au masque de louve ou de Méduse
Et mon lit est le profond
Tombeau des dieux!»

S’écria la nymphe
Tout en déliant la tornade
Étoilée de ses cheveux.

Alors, le long vibrato
De la brise fit,
Une dernière fois,
Danser dans les cieux
L’astre de messidor
Tandis que sous
La caresse liliale,
Jouissait l’enfer
Qui avait épousé le ciel!

Poème © Sélène Wolfgang

Extrait de "Séraphine"