30. déc., 2020

Sur les monts de Crimée

La lumière arpentait
Les chemins qui me conduisaient
Vers un château au bord d’une falaise.

Des couronnes de pavots
Coloraient et parfumaient
Les rives de la mer.

Ton image, peu à peu,
S’effaçait dans la glace.
J’étais seule dans ce pays
Qui était autrefois le tien.

Tout là-haut, sur le sommet
Des monts de Crimée,
Des jeunes filles
Entonnaient, le poing
Levé, un hymne
À la paix et à la liberté.

Ton image, peu à peu,
S’effaçait dans la glace.
J’étais seule dans ce pays
Qui était autrefois le tien.

Poème © Sélène Wolfgang

Extrait de "En écoutant des fleurs"