16. déc., 2020

La gitane de Séville

Des cendres de cigarette
Se dispersent dans l’air.

La gitane de Séville,
Dans le noir firmament,
Brode des lys.

Elle a entrouvert le rideau
Fait de poussières d’étoiles.

Elle chante son amour
À la lune rousse.

Elle a cette mystérieuse aura
Qu’ont les démons apprivoisés.

Dans sa boîte de santal,
À jamais, sont enfermés
Les mauvais songes.

Une larme coule
De l’œil de la nuit.

Des cendres de cigarette
Se dispersent dans l’air.

La gitane de Séville,
Dans le noir firmament,
Brode des lys.

Poème © Sélène Wolfgang

Extrait de "Gitane rhapsodie"