4. août, 2022

Je la vois...

Je la vois
Là, dans le tremble
Je la vois
Qui se balance
Elle chante avec ta voix
Dans une langue
Qui n’est pas la tienne
Elle chante en allemand
Cette mauvaise chanson

Je l’entends rire
Puis la vois danser
Elle rit de moi
Elle croit me faire peur

Elle rit, elle rit
Elle rit à gorge déployée
En brûlant mes poèmes
Mais déjà monte à sa bouche
La fumée empoisonnée

Aucun ange ne viendra la chercher
Elle n’est plus désormais
La pauvre bête immonde
Qui se croyait au-dessus de tous
Même au-dessus de la mort

Poème © Sélène Wolfgang

* Bête immonde: métaphore souvent utilisée pour désigner le racisme, l' antisémitisme et les idéologies associées à l' extrême droite

Extrait de "Cendres et porcelaine"