12. août, 2022

Porte de nuit

L’appel des arbres
Dans l’allée m’épouvante.

Dans cette grande maison
Que la lune éclaire,
Quelqu’un m’attend.

Je suis la passante d’alcôve,
Je pars et je viens
Au gré de leurs envies.
Je suis la seule qui possède
La clé de la porte de nuit!

Poème © Sélène Wolfgang

Extrait de "Chrysis"